La Chaîne Rose

Renaissance

  par Cat

Thème : Féminité

Oui, une renaissance, cela fait 4 ans que ce foutu crabe est entré dans ma vie, par un bel après midi de juin… 4 tumeurs cancéreuses… En quelques heures ma vie a basculé… Une mastectomie bilatérale programmée… L’opération et ensuite le réveil… Dur très dur, moi qui avait toujours aimé mes seins, je me retrouvais avec 2 énormes cicatrices qui me barraient le torse… Aucun soutien, bien au contraire, un mari violent… Et une vie qui ne signifiait rien, vu ce qu’elle était.

J’ai survécu, réussi à me séparer de cet “homme”, et essayé de reprendre ma vie en main…

Cette idée était un magnifique tatouage dissimulant “l’horreur”.

Mais suite à cette opération, une idée devenait obsessionnelle. Ayant des complications, des douleurs qui ne voulaient partir (encore maintenant !) je ne voulais pas tenter ces nombreuses opérations qui m’auraient rendue, ce galbé que je n’ai plus… Peur des résultats… (vu les cicatrices de la mastectomie)

Cette idée était un magnifique tatouage dissimulant “l’horreur”.

Ce tatouage, il m’a fallu 4 ans pour le réaliser, 4 ans pour trouver la tatoueuse ayant du vécu, une âme, un professionnalisme, et surtout le courage de voir, comprendre, sentir, ressentir mes envies, le courage de me tatouer…

Avant je me cachais comme une bête blessée, maintenant je souris… Je revis… Je vais revivre, 4 années sans plaisir, sans baignade… Les sorties à la mer sont programmées, je veux ressentir le vent, sentir l’iode, nager… Des choses simples…

Ce tatouage je l’ai, j’en suis fière, il aura fallu 6 heures de travail, pas toujours évident, mais 6 heures pour transformer ce corps que je subissais, en un corps que je trouve beau, il a fallu ce tatouage pour que mes filles voient enfin leur maman, souriante…

Avant je me cachais comme une bête blessée, maintenant je souris… Je revis… Je vais revivre, 4 années sans plaisir, sans baignade… Les sorties à la mer sont programmées, je veux ressentir le vent, sentir l’iode, nager… Des choses simples…

Voila je sais que l’on dit du mal des tatouages, mais pour moi, c’est une résurrection, et fait par de vrais professionnels avec une qualité irréprochable de soins, et des encres ne venant pas de pays douteux… Je me suis donné le droit de me sentir femme de nouveau et ce sans mes seins…
Il ne me manque plus maintenant de rencontrer la personne qui passera outre aux diktats physiques imposés dans notre société, et regardera vraiment ce que je suis.

Bon courage à toutes

logo

Tournez horizontalement votre tablette pour pouvoir naviguer sur le site.