La Chaîne Rose
03

Comme une évidence

  par Anne

Thème : Amour

Pendant de nombreux mois, j’ai combattu le cancer du sein… Grâce à mes filles, j’ai supporté la difficulté des traitements… Grâce à elles et pour elles, j’ai survécu à cet enfer… J’étais en survie… Tout doucement, j’ai retravaillé, remonté la pente avec mes cicatrices, mes doutes sur mon espérance de vie, je continuais de survivre pour mes filles sans aucun autre espoir, sans projet, sans amour…

De toutes façons, qui aurait voulu de moi qui étais brisée par la maladie, avec des cicatrices et une épée de Damoclès au-dessus de la tête ?

J’étais résignée avec tristesse à survivre et à cohabiter avec un mari détestable et détesté. De toutes façons, qui aurait voulu de moi qui étais brisée par la maladie, avec des cicatrices et une épée de Damoclès au-dessus de la tête ? Les assurances ne veulent plus nous assurer, alors qu’un homme puisse m’aimer, c’est de la science-fiction… Et pourtant… Dès que j’ai vu arriver ce nouvel embauché, j’ai su que c’était lui… Il était si beau et portait sur son visage souriant plein de douceur et de sérénité… Il dégageait comme un apaisement autour de lui, et de la bonne humeur… Moi qui étais encore très révoltée de ce que la vie m’avait infligé, là je savais qu’elle me faisait un cadeau… Pourtant, je n’étais pas encore au mieux de ma forme, il ne me regardait pas et j’ai pleuré des mois à penser à lui et à me dire que je ne serais jamais en état de le séduire, pourtant j’en étais sûre : c’était lui l’homme que j’avais toujours attendu… J’ai quand même réussi à le connaitre amicalement, et à découvrir sa personnalité si intéressante : enjoué, agréable, humain, respectueux, intelligent et instruit tout en restant simple, dynamique et tant d’autres qualités… Au fil des mois, ma forme remontait, on a beaucoup discuté, déjeuné ensemble, il a voulu me connaître davantage, on s’est trouvé des parcours communs, il me plaisait toujours plus physiquement, intellectuellement et humainement, mais il ne me regardait toujours pas amoureusement parlant, et tout ce que je ressentais pour lui était tellement fort qu’à un moment donné, il fallait que je lui fasse comprendre… Je pensais à lui sans cesse, mon corps frissonnait quand je le voyais ou quand je pensais à lui, et je ressentais des choses dans le ventre (…) ce désir que je pensais ne plus jamais ressentir pour un homme… Tout ceci ne m’était jamais arrivé avant lui, et là, je ne pouvais plus attendre, je voulais qu’il sache et je lui ai dit et écrit des choses que je ne m’imaginais même pas pouvoir faire un jour tellement j’étais timide, mais il fallait que ça sorte car je savais que c’était l’homme de ma vie, et qu’il ne fallait pas rater cela… Ça passe ou ça casse… Ça a passé…

Il m’a dit qu’il avait eu un coup de cœur pour moi et il a accepté qu’on vive une belle histoire, une très très belle histoire… Tout en connaissant la maladie que j’avais eu, mais sans connaitre les éventuelles mutilations sur mon corps, il n’a pas eu peur…

Il m’a dit qu’il avait eu un coup de cœur pour moi et il a accepté qu’on vive une belle histoire, une très très belle histoire… Tout en connaissant la maladie que j’avais eu, mais sans connaitre les éventuelles mutilations sur mon corps, il n’a pas eu peur… Moi si, de son regard sur mon corps et mes cicatrices, et de l’acte d’amour en lui-même qui était une seconde “Première fois” pour moi après tant d’années d’abstinence même si j’étais prête car mon cœur et mon corps désiraient tant cet homme… Je l’aimais tellement et je le désirais tellement fort que lorsque ses jolies et douces mains et ses lèvres se sont posées sur moi, ce fut immédiatement intense, magique, plein de douceur, de tendresse, tout ce que je pensais ne plus jamais avoir droit dans ma vie… Et ça a été de plus en plus magique au fil des mois, de plus en plus complice… Nos corps sont en harmonie l’un avec l’autre, sensuellement et intensément, toutes mes émotions remontent et mon corps a retrouvé des sensations que je pensais perdues à jamais… Il m’a transportée dès le début de notre relation dans un monde de volupté et a apaisé ma révolte et ma souffrance… Je suis bien moins timide qu’avant, il m’a décomplexée, fait prendre un peu plus confiance en moi, m’a rendue bien plus belle humainement comme physiquement… Il m’apprend plein de choses, il s’intéresse à moi et me fait oublier la maladie et ses conséquences sur mon corps, il réussit même à ce que je me projette dans l’avenir… Avec lui, je suis passée de la survie à la vie, et je n’ai jamais été aussi heureuse de toute ma vie… Je l’aime passionnément… D’ailleurs, ça se voit sur mon visage… Il a changé ma vie… Mon cœur et mon corps sont à lui… Ça fait maintenant 18 mois que nous vivons cette très très belle histoire, et je rêve que ça ne s’arrêtera jamais. J’espère que je lui apporte autant de bonheur que lui m’apporte…

Il est un vrai soleil pour moi…
L’amour fait partie du programme de guérison…

Je sais que nous sommes faits l’un pour l’autre, et je changerai ma vie sans hésiter pour lui, mais il n’est pas libre et que je ne pourrai donc jamais l’avoir pour moi toute seule toutes les nuits, à mon grand regret… Je le savais avant, c’est la vie… Alors je continue la mienne dans les mêmes conditions, et je prends et j’apprécie au centuple tous les moments qu’il me donne et qui illuminent ma vie… Il est un vrai soleil pour moi… L’amour fait partie du programme de guérison… Tant qu’il m’aimera, je sais que je vivrai… C’est lui l’homme de ma vie, et c’était une évidence dès le départ… Comme quoi la vie n’est pas finie après la maladie, elle peut même être encore plus belle, il y a toujours de l’espoir…

logo

Tournez horizontalement votre tablette pour pouvoir naviguer sur le site.